Frugalité heureuse et créative
Vous lisez
VERS UN URBANISME DES LIEUX ET DES LIENS FERTILES
0
Conférences, Métamorphoser l’acte de construire

VERS UN URBANISME DES LIEUX ET DES LIENS FERTILES

BERNARD BLANC – Ancien directeur d’un OPHLM (Aquitanis), adjoint à l’urbanisme résilient de Bordeaux

Les territoires métropolitains sont sous dépendance des « revendeurs de CAME » (Compétitivité Attractivité Métropolisation Excellence) selon l’expression d’Olivier Boulba Olga. L’espace métropolitain, tant matériel qu’idéel, est la dernière frontière du capitalisme tardif. L’urbanisme de marché ouvre un espace béant aux investisseurs, dont on connaît le peu de conscience écologique. Comment, après 20 ans de cette pensée en acte sur le territoire bordelais, refonder une politique urbaine régénératrice ?

Il nous faut réconcilier les fonctions sensibL’espace métropolitain, tant matériel qu’idéel, est la dernière frontière du capitalisme tardif.les, esthétiques, écologiques  et nourricières du paysage.

Pendant 27 ans, Bernard Blanc a officié dans la direction de structures publiques d’aménagement de maîtrise d’ouvrage et de gestion immobilière, où il met en œuvre un modèle entrepreneurial écologique en substitution au modèle industriel dominant. Depuis 2020, il est adjoint à l’urbanisme résilient de la ville de Bordeaux et vice-président de la métropole en charge des stratégies urbaines. Il est l’auteur d’Ensemble à l’ouvrage. Quand coopérer fait habiter (Muséo, 2017) et Habiter les lieux. De la RSE à la transition (Muséo, 2017).