Frugalité heureuse & créative
Vous lisez
Hommage à l’anarchitecte Lucien Kroll
2
Actualités, Portraits

Hommage à l’anarchitecte Lucien Kroll

Lucien Kroll nous a quittés.

Par Alain Bornarel

Cette triste nouvelle me remémore une diapo qu’il passait à chacune de ses conférences : une vue aérienne d’un immense troupeau de moutons en marche, tous dans la même direction. Et au milieu, zoom sur l’un d’entre eux qui essaie de se frayer un chemin en sens inverse. Lucien Kroll était ce mouton « noir, » indiscipliné, à contre-courant.

Pendant que l’architecture mondiale reproduisait à satiété les signes du modernisme fonctionnel, il n’a cessé de concevoir une architecture qu’il appelait écologique, vivante, diversifiée comme l’est la nature dont elle s’inspire, multiple dans les matériaux qu’elle met en œuvre, d’une grande rigueur structurelle derrière sa complexité apparente. Et pendant soixante-dix ans, il n’a cessé de dialoguer avec les futurs utilisateurs de ses bâtiments.

Une de ses premières réalisations, la Mémé, maison des étudiants de l’Université Catholique de Louvain est emblématique de son architecture de diversité de matériaux et de points de vues. Les premiers bâtiments livrés ont suscité de telles polémiques que le maître d’ouvrage a arrêté sa commande.

Par la suite, il a construit, notamment en France : logements participatifs des Vignes Blanches à Cergy -Pontoise, quartier des Brichères à Auxerre, équipements publics à Belfort, lycée de Caudry … Notons aussi une remarquable réhabilitation d’immeubles urbains à Dordrecht aux Pays-Bas.

Tribu et moi avons eu la chance de collaborer avec Lucien Kroll sur le lycée de Caudry livré en 2000. Ce fut notre première opération écologique (on ne parlait pas encore de HQE) sur un cahier des charges d’une ambition rarement égalée depuis, écrit par Joël Guerry pour la Région Nord-Pas-de-Calais alors présidée par l’écologiste Marie Christine Blandin.

Quelle extraordinaire leçon d’écologie ce fut. Quel irremplaçable apprentissage de rigueur professionnelle pour le petit BET que nous étions alors : aux cotés de Lucien Kroll, on ne transigeait pas avec ses convictions, quels que soient les obstacles. Nous avons même concerté avec la future équipe pédagogique alors que la Région nous l’avait strictement interdit.

Trop âgé pour occuper une place active dans l’aventure de la frugalité, il fut néanmoins un de nos premiers signataires, en janvier 2018. Il partageait ainsi cette responsabilité qui ne s’appelait pas encore frugalité, et qu’il a portée bien seul pendant des années. Seul, pas tout à fait, car il a été accompagné dans toutes ses aventures par Simone, sa compagne, coloriste et paysagiste de talent et par Bernard Fasol, son associé. Mes pensées vont à tous les deux.


(Re)découvrir Lucien Kroll : Conférence « Tout est paysage » (2 parties) de Lucien Kroll, organisée par Patrick Bouchain dans le cadre de l’exposition « Tout est paysage, une architecture habitée : projets et réalisations de Simone et Lucien Kroll » qui a eu lieu du 3 juin 2015 au 14 septembre 2015 à la Cité de l’architecture.